L’image du jour

Flavour et Chidinma Ekile  font bouger la toile depuis ce matin. Plusieurs comptes publient leurs photos, notamment le compte officiel de la maquilleuse qui a fait la mise en beauté de Chidinma. Quelque chose s’est passée ce week-end: un mariage ou le tournage d’un clip? Affaire à suivre!

Chronique de Rabiatou: Chapitre 75

*[POINT DE VUE JUDE]*

J’ai failli renoncer à ma folie, mais je n’ai pas le choix. C’est la seule alternative que je vois pour réunir ma petite famille. J’ai besoin d’elles auprès de moi. Et si Rabi ne veut plus habiter avec mes parents, je nous chercherai un logement. Naomi devra m’accorder le divorce, je ne compte pas la faire souffrir davantage. Je ne l’aime plus, je me demande si je l’ai d’ailleurs déjà aimé. Je voulais lui donner une seconde chance en lui emmenant ma fille dont elle s’occupera. Mais ce serait l’emmener à faire de fausses idées. Rabi a beaucoup changé, la savoir quelque part habillée comme elle l’est me fout les boules. C’est ma présence qui l’a certainement incitée à s’habiller de la sorte. Elle ne passera psd inaperçue et plusieurs hommes lui feront des avances. Elle m’appartient, son bonheur elle le trouvera à mes côtés. A t-elle oublié ce qu’on a vécu a Bobo? C’était très passionnant. J’ai bien envie de repartir au passé juste pour faire les choses bien avec elle. J’aurais dû écouter mon cœur, mais j’avais peur de la réaction de mes parents et connaissances. Lorsque Maman s’est entretenue avec moi, je ne devais rien nier. Dans notre quartier les gens se mêlent de ce qui ne les regarde pas, j’avais honte de ce qu’ils auraient dit sur Rabi et moi. C’était la première fois que je m’intéressais à une servante de la famille. Dès que je l’ai vu, un certain attachement est né. Au début je la considérais comme ma petite sœur, puis ce sentiment s’est transformé en amour. Je ne voulais point l’accepter, j’étais envouté par le corps de Naomi. Quand elle m’a déclaré se flamme après ses fiançailles ratées, je me suis menti juste pour la mettre dans mon lit. Au final je n’arrivais plus à me détacher d’elle. Ce n’est qu’après le mariage que je me suis rendu compte que je ne ressentais rien pour elle. Je voulais avoir une sublime femme près de moi, mais celle que j’aime en réalité n’est personne d’autre que Rabi. Et même si elle était restée la même Rabi qui est arrivée de Ouaga avec mon père, j’aurais continué à lui faire des avances. Je n’aurais pas eu honte de l’afficher partout. C’est sa douceur qui m’a attiré. Je ne lui ai pas fait la cour dans le but de lui faire du mal, même si ça en avait l’air. Je devrais divorcer, c’est l’unique solution si je veux reconquérir Rabi.

*[POINT DE VUE MAMAN JUDE]*

Je regrette vraiment mon acte, nous ne manquons de rien et je voulais détourner l’héritage de la petite Rabi. A présent que mon fils ne me lance ne serait-ce qu’un regard me fend le cœur. Je l’aime plus que tout. De mes trois enfants, il est mon préféré. Je l’ai toujours caché depuis, mais il est sûr que tout le monde s’en est rendu compte. Je lui ai laissé un message vocal hier pour lui présenter des excuses. Il n’a pas pris la peine de l’écouter. Il a pris quelques jours de congés pour se rendre à Ouagadougou. Je ne le comprendrai jamais. Si c’est Rabi qu’il aime, pourquoi aurait-il donc épousé cette Naomi que je n’aimerais jamais? Qu’il divorce, car depuis son départ sa femme n’a pas dormi à la maison. Je lui ai téléphoné dans le but de savoir si c’était Jude qui lui avait demandé de quitter la maison durant son absence. Et c’est un homme qui a décroché le téléphone. Si aucune de ses relations n’a marché jusqu’à présent, cela viendrait de son sale caractère. Jude a pardonné à son père, qu’est-ce qu’il attend pour faire de même avec moi? Il me manque énormément mon fils, son silence et son manque d’affection me tuent. J’ai fait sortir ses albums photos d’enfant que je suis en train de visionner. Une goutte de larme sortie de mon œil droit, c’est en ce moment que Naomi décida d’apparaître devant moi.

Elle: Bonsoir Maman (sourire).

*[POINT DE VUE NAOMI]*

Depuis son départ, Jude n’a pas donné signe de vie. Je lui ai envoyé un message auquel il a répondu, et depuis lors silence radio. Je sais depuis des mois que je suis de trop dans sa vie, j’ai donc décidé d’accepter les avances des hommes. Ils sont nombreux ces hommes prêts à décrocher la lune pour moi. Je ne suis pas laide ni vieille, je peux me remarier, et pourquoi pas à un homme mieux que lui. Je ne sais toujours pas ce qu’il trouve chez Rabi. Elle est mon amie, mais je suis mille fois plus belle qu’elle. Jude doit être devenu aveugle. Ce n’est pas grave, Judia a besoin de vivre auprès de ses deux parents. Rabi a également droit au bonheur. Elle a beaucoup souffert dans sa vie. J’ai fait dernièrement la rencontre d’un bel homme qui est prêt à m’épouser, mais je devrais au préalable divorcer. J’attends impatiemment le retour de Jude pour lui en parler. Il avait arrêté de m’en parler pour ne pas me faire de la peine, maintenant c’est moi qui suis impatiente de redevenir célibataire. J’aurais dû garder mes sentiments secrets, Jude est très craquant. C’était très dur pour moi de ne pas lui avouer ce que je ressentais pour lui. Je l’aime depuis de nombreuses années, je suis consciente que cela prendrait du temps afin que je puisse le sortir de mon cœur.
J’étais avec mon amant quand ma belle mère m’a appelé, je ne sais point ce qui l’a poussé à décrocher l’appel, je me suis empressée d’aller voir ce que cette sorcière voulait. Dès que je me gare devant le portail, le gardien qui a certainement reconnu mon véhicule, vient m’ouvrir la portière. Quand je descends, il s’empresse de fermer la portière et de m’ouvrir le portail. Il est très âgé, mais très respectueux. Il respecte du plus vieux au plus jeune, même la petite Asha a droits à des genoux flexion lorsqu’elle le salue. Il me fait énormément de peine ce petit vieux. Je lui tends un nouveau billet de 2000 francs et il me remercie, il manquait de peu pour qu’il se mette à genoux. malheureusement je ne suis pas sortie avec assez d’argent.
La mère de Jude est assise sur la terrasse, heureusement, car je ne compte pas m’éterniser ici. C’est samedi et mon homme doit m’emmener dans un endroit chic pour le week-end.

Moi: Bonsoir Maman (sourire forcé)
Elle: Bonsoir (snif)

Elle a pleuré, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu de la peine pour elle

Moi: Vous avez pleuré?
Elle: (rien)
Moi: Qu’y a-t-il?
Elle: (pleurs)
Moi: J’espère qu’il n’est rien arrivé à Papa
Elle: Non!!! (Snif)
Moi: Ok, je vous apporte à boire
Elle: Non merci (snif). Je ne savais pas que je pouvais craquer devant toi

Ça c’est vrai, une dame imbue de sa personne qui pleure devant moi

Moi: Je parie que c’est Jude
Elle: Oui, j’ai mal. Notre relation mère-fils me manque énormément
Moi: Je vous comprends. Il me traite de la même façon. J’ai décidé de lui accorder le divorce
Elle: Non, il t’aime, ne lui fait pas ça
Moi: C’est Rabi qu’il aime
Elle: Je ne comprends vraiment rien
Moi: Je me demande si lui même comprend quelque chose. Mais c’est Rabi qu’il aime. Toutes les nuits il rêve d’elle, c’est son prénom qu’il prononce quand il dort
Elle: Il est donc à Ouaga pour la reconquérir
Moi: Je me dis
Elle: J’avais besoin de ton aide pourtant pour renouer avec lui, mais, ce n’est pas grave. Je vais continuer de lui envoyer des messages vocaux
Moi: Ok, et Papa?
Elle: Il dort déjà. Quand je t’ai appelé, qui a répondu?
Moi: C’est mon frère. Je vais partir. Il se fait tard
Elle: Ok
Moi: Au revoir. Bonne nuit

Cela fait très longtemps que la mère de Jude et moi n’avions pas entamé une discussion. Depuis qu’elle a avoué ne pas m’aimer, j’étais devenue froide avec elle. Je sais qu’elle connaît la voix de mon frère, c’est la raison pour laquelle je me suis éclipsée après lui avoir raconté des salades, comme quoi le mec au bout du fil était mon frère.

Chronique de Rabiatou: Chapitre 74

*[POINT DE VUE MAMAN RABI]*

J’ai un très mauvais pressentiment, ma fille avait l’habitude de m’appeler tous les jours. Mais aujourd’hui elle ne m’a passé aucun coup de fil. Il se fait déjà tard pour que je l’appelle. Je le ferai demain. J’ai assez réfléchi, et je crois que je dois lui en parler. Qu’elle revienne au village, c’est ici que se trouve son bonheur. Si elle ne compte plus retourner avec le père de sa fille, qu’elle revienne auprès de nous. La vie qu’elle veut mener là-bas n’est pas la sienne. Maintenant qu’elle a tout et que nous ne manquons de rien, je pouvais laisser ma fille dans cette capitale. Mais je suis une mère, une mère n’est ni égoïste ni méchante. J’ai toujours voulu le bien de ma fille, lui dire de revenir auprès de nous ne signifie pas la priver de son bonheur, mais contribuer à la rendre heureuse. Je n’ai jamais fait le même rêve trois nuits d’affilée, j’ignorais qu’une personne puisse faire un même rêve plusieurs nuits. C’est ma vision de tout à l’heure qui m’a permis de conclure que ma fille devrait retourner au village. Ici il y’a de bonnes écoles, ma petite fille pourra être une bonne élève comme sa tante ou même sa mère. Vivre au village ne l’empêchera pas de réussir. Je ne suis pas un médium, mais c’est moi qui, à partir de mes rêves, savais que ma fille était toujours en vie. Pour son père elle était morte, et il priait qu’elle ne revienne pas vivante. Si on devait la ramener que ce soit son corps inerte comme ces filles qui fuyaient le village pour s’adonner à la prostitution. Ma fille est différente de ces filles, j’avais foi que je la retrouverai en bonne santé. A présent son père ne voudra plus qu’elle revienne, vu tout ce qu’il reçoit toutes les deux semaines. Je sais que Rabi non plus ne voudra jamais retourner. J’ai vu quelle fille de la ville elle est devenue. Maintenant qu’elle a énormément d’argent, elle doit être devenue encore plus belle. Les vacances, pendant que son père sera en soins, il était prévu que les enfants et moi restions chez Rabi. Nous devons annuler tout cela, mais son père peut aller se faire soigner à l’extérieur. Je dois coûte que coûte la persuader de rentrer. Ce sera dur, Rabi est une tête de mule. Je ne veux qu’aucun mal n’arrive à la prunelle de mes yeux.

*[POINT DE VUE JUDE]*

Je n’ai pas pu l’empêcher de partir, Rabi va regretter son acte. Je monte dans ma chambre avec Judia et je ramasse mes affaires. Je m’en irai avec elle sans crier gare. Personne ne pourra me l’en empêcher, Rabi se croit meilleure que moi on dirait. Si elle me refoule, elle ne sera jamais heureuse avec un autre homme, car c’est moi seul qu’elle aime. Personne ne l’aimera non plus comme moi. Qu’ai-je fait de mal? Juste mon mariage avec Naomi pour laver son nom! Et là c’était une folie, je le reconnais. J’ai gaffé et c’est la seule erreur que j’ai faite. Elle n’avait qu’à me donner une seconde chance pour s’apercevoir que le Jude qu’elle a aimé à Bobo est le même et le meilleur.

Aïcha et la cuisinière ne sont pas dans le salon, je ne prendrai aucune tenue de Judia. Je m’arrêterai dans une pharmacie et dans une supérette pour lui acheter du lait et des biberons ainsi que des couches. Je ne me vois plus vivre sans Rabi et Judia. Je les aime énormément. Je suis fou de Rabi. Si j’emmène Judia avec moi, Rabi sera obligée de revenir à Bobo.

*[POINT DE VUE LAURIANE]*

Ce mec m’a posé un lapin. Je me suis apprêtée pour me rendre avec lui à la soirée qu’il organise avec ses amis. Si au moins j’avais l’adresse je m’y serai rendue. J’ai l’impression qu’il a bloqué mon numéro. Moi qui m’étais faite toute belle pour lui, s’il m’avait vu il serait tombé amoureux. Je l’ai attendu jusqu’à 21 heures, je sais que c’est un peu tôt, mais il devait venir me chercher à 18 heures. Je serai obligée de passer la soirée avec ce fainéant. Je parie que c’est à cause de lui que Vianney a renoncé à me faire la cour. Il nous soupçonne sûrement d’être ensemble. Je commençais à aimer ce beau gosse de fils de riche. Je lui ai assez menti, je n’ai aucune famille à l’extérieur. Ce sont les hommes qui le donnent tout ce que j’ai. Ce sont encore ces hommes qui ne sont que des hommes mariés qui payent mes études et mon loyer. Mon petit ami est au courant et cela ne le pousse pas à chercher à réussir afin de me mettre dans de bonnes conditions. C’est moi qui l’entretiens, paye son loyer. Il a une maîtrise en informatique et s’est tellement habitué à la facilité qu’il ne veut plus rien faire de ses dix doigts. Combien de contrats lui ai-je trouvé? Il n’a jamais voulu se rendre prétextant qu’il ne compte pas travailler pour mes amants. Il n’est pas du tout ambitieux, avec tout ce que je lui donne il pouvait s’installer à son compte. Il a vendu le petit véhicule que je lui ai donné. J’ai préféré lui donner cette voiture parce que je l’aime à la folie. Je comptais l’abandonner et changer mon mode de vie lorsque j’ai rencontré Vianney. Il est tellement posé et intelligent ce garçon que j’étais prête à quitter mon petit ami de longue date pour lui. Il m’a offert tout un matériel sportif, il devait également me trouver un petit boulot. Moi qui croyais avoir tiré le gros lot, je regrette d’avoir hébergé mon petit ami. Le comble est que j’aime ce paresseux. Je dois à tout prix devenir la femme de Vianney même si je ne peux vivre sans ce garçon qui a volé mon cœur.

*[POINT DE VUE PAPA RABI]*

Ma femme m’a oublié ou quoi? Ni elle ni Mohamed ne m’ont apporté à manger. Je meurs de faim pourtant. Ils me marginalisent juste parce que je suis devenu aveugle. Ils vont m’entendre ce soir. Je crie le nom de Mohamed qui ne tarde pas à me rejoindre

Moi: Je dois dormir ventre vide cette nuit?

Mohamed: Non Papa, le repas n’est pas encore prêt

Moi: Ta mère était sortie non?

Faissal: Elle était dans sa chambre

Mohamed: Menteur là! Ferme ta bouche

Moi: Mohamed, tu tentes de couvrir les bêtises de ta Maman

Mohamed: Non Papa, elle est seule à tout faire. Et aujourd’hui elle a refusé que je l’aide

Moi: L’aider??? Tu es une fille?

Faissal: (rires)

Moi: Est-ce que tu es une fille?

Mohamed: Non Papa

Moi: Je ne veux plus que tu fasses ces travaux de femme. Entendu?

Mohamed: Oui Papa

Moi: Tu es un homme, un homme ne traîne pas dans la cuisine

Mohamed: D’accord Papa

Moi: C’est le rôle de Khady. Va me l’appeler, appelle aussi ta mère

Mohamed: D’accord

Moi: Assieds-toi près de moi Faissal

Silence

Moi: Tu es assis?

Faissal: Oui

Moi: Ta sœur a promis de m’emmener à l’extérieur pour soigner mes yeux. Pendant ce temps vous serez avec elle dans sa grande maison. Promets-moi qu’une fois en ville tu seras très sage

Faissal: Je serai très sage

Moi: Ok, je te fais confiance. A mon retour, tu me diras toutes les bêtises qu’a faites ton frère

Faissal: (rires). D’accord

Maman Rabi: Chef de famille, vous m’avez appelé, je suis là

Moi: Tu ne m’appelles plus Papa de Rabi?

Maman Rabi: Pardon, Papa Rabi

Moi: Khadidja est là?

Khady: Oui

Moi: Va vérifier le repas de ta mère, quand ce sera prêt, tu me l’apportes. J’ai très faim

Khady: D’accord

Maman Rabi: Je ne veux pas qu’elle mélange les choses là-bas, fais-toi aider par Mohamed

Moi: PAR QUI?

Maman Rabi: Mohamed!

Moi: Mohamed restera ici alors, ce n’est pas une fille. Khady est toujours là?

Faissal: Oui Papa

Moi: DANS LA CUISINE ET QUE ÇA SAUTE!

Maman Rabi: Elle est partie

Moi: D’accord. Depuis des jours il y’a quelque chose qui me taillade l’esprit. Le père de l’enfant de Rabi là

Maman Rabi: Oui?

Moi: Il est musulman?

Maman Rabi: Je ne sais pas deh

Moi: Pourquoi ne lui as-tu pas demandé?

Maman Rabi: Vous savez bien que moi je ne pose jamais ces questions là

Moi: Mais tu devrais. Si ta fille doit se marier à lui il devrait se convertir et apprendre à prier s’il n’est pas musulman. L’enfant a un prénom chrétien

Maman Rabi: Elle a un prénom musulman aussi

Moi: Arabe on dit!

Maman Rabi: Ok

Moi: Lequel?

Maman Rabi: J’ai oublié

Moi: (rires)

Maman Rabi: C’est un peu compliqué

Moi: Et puis depuis qu’elle est repartie, pourquoi personne n’est venue demander sa main? Je n’attends que ça depuis. Tu vois que j’ai été très gentil en ne faisant aucune bagarre parce qu’elle est tombée enceinte avant le mariage?

Maman Rabi: (silence)

Moi: J’espère que je ne suis pas en train de parler à une sourde

Maman Rabi: Non. Je vais l’appeler demain pour ça

Moi: Ok, va voir la nourriture. J’ai faim

Maman Rabi: Ok

Moi: J’oubliais! Désormais je ne veux plus que mon fils t’aide dans les tâches ménagères. Khady est là pour ça. Rabi faisait les travaux toute seule, mais cela ne l’empêchait pas de bien travailler en classe

Maman Rabi: J’ai compris

Moi: Fais vite!

Maman Rabi: C’est compris.

Mon ventre ne peut s’empêcher de chanter famine. Je n’ai jamais eu autant faim de ma vie. Ma femme me connaît, autrefois je serais allé chez une de ses rivales pour manger. Je voulais prendre une seconde épouse quand j’ai perdu la vue, cette femme est très chanceuse. Beaucoup disent qu’elle m’a envoûté, mais depuis que je la connais elle n’a jamais fait du mal à quelqu’un. J’ai fait trop de bêtises et je suis très capricieux, personne à part elle ne peut me supporter. Une autre femme à sa place m’aurait déjà abandonné, surtout que je suis devenu incapable. Ma maladie m’a permis de réaliser beaucoup de choses, ma femme est un trésor. Et dès que je retrouve ma vue, je prendrai soin d’elle comme une reine.

Chronique de Rabiatou: Chapitre 73

*[POINT DE VUE VIANNEY]*

Chaida est une vraie sorcière, heureusement que mes parents se sont réconciliés. Maman n’aurait pas dû lui ouvrir les portes de la maison. Ma mère a accepté les excuses de mon père, et tout est rentré dans l’ordre. Elle a pris la décision de rayer Chaida de sa vie, très bonne idée. Mais à mon avis elle s’en est prise un peu tard, car Chaida sait beaucoup de choses que Maman ignore. Qu’est-ce qui a pu bien traverser la tête de mon père pour qu’il lui raconte tout cela? Comme le fils n’a pas voulu d’elle, elle a préféré se coller au père qui lui a raconté tout ce qui s’est passé dans sa vie. Puisqu’elle lui écrivait sous une autre identité, Papa n’a pas été prudent. Je comprends que l’histoire de Lola l’a mis hors de lui et il a jugé nécessaire d’en parler à une inconnue qui apparemment ne lui cachait rien. Il aura compris la leçon de savoir qu’il est important d’être prudent sur la toile. Malheur pour Chaida, ses combines prirent fin le jour où ils décidèrent de se rencontrer afin que mon père qui ne voulait plus avoir de relation extra conjugale décide si elle valait la peine d’être sa maîtresse. Je ne comprends pas certaines filles, Chaida à exigé à ce que Papa la choisisse comme maîtresse officielle. Elle s’est présentée au lieu du rendez-vous plus sexy que jamais, mais comme on le dit chez nous « elle a tiré bidet ». Son plan a foiré. Papa l’a rejetée et elle s’est sentie rabaissée, et a raconté des bobards à Maman qui l’a cru. Elle a accepté de passer le restant de sa vie avec Papa, mais ne lui a jamais fait confiance. Chaida est une gamine avec qui moi-même ne me voit pas être en couple. Ce sont ces genres de filles qui sont prêtes à tout pour briser un couple vivant heureux depuis des années, alors qu’elles ont des milliers de mecs à leurs pieds. Pourquoi ne pas laisser en paix ce jeune couple qui veut faire les choses bien de ou ce couple marié depuis des années qui a partagé beaucoup de choses ensemble? Je ne comprendrai jamais cet esprit et ces hommes qui ne savent pas résister à la tentation. Ce n’est pas de l’amour, mais de l’attirance, et au moment du réveil ce sera tard pour l’homme de comprendre que celle qui l’aimait réellement est déjà loin. Et dans cette histoire, qui est le grand perdant? A mon âge, je suis à la recherche d’une femme et non d’une fille pour satisfaire mes envies. Je ne sais pas ce qu’elle a raconté à Maman, mais je suis content que Maman ne veuille plus entendre parler d’elle. Son stage se termine dans quelques jours, il ne sera plus renouvelé. Il faudrait me rendre très tôt à la soirée de Kenneth pour voir si tout a été bien préparé. Le chauffeur ira chercher ma cavalière. Cela m’a étonné qu’elle ait accepté l’invitation, mais je suis encore très heureux de passer la soirée à ses côtés.

✨✨✨
✨✨✨✨

*[POINT DE VUE JUDE]*

A son arrivée, Rabi n’a plus voulu entamer de discussion avec moi. Elle m’a regardé tempêter sans dire mot, puis s’est réfugiée dans sa chambre lorsque j’ai fini. Je prends le car pour venir rester avec elles, et elle se permet de cacher ma fille et de sortir sans moi. Judia ne mérite pas une mère qui ne reste jamais avec elle, je vais l’emmener à Bobo. Naomi sera une bonne mère pour elle, et ce sera une raison pour ne pas briser son cœur. Naomi en fait beaucoup pour moi, pourquoi ce n’est pas elle que j’aime, mais plutôt celle qui me néglige? Si elle ne veut pas entendre parler de divorce, qu’elle devienne une mère pour ma fille. Rabi commence sérieusement à m’énerver, à son avis je m’intéresse à elle à cause de son argent. Qu’elle n’oublie pas le milieu dans lequel je suis issu, aussi de ma vie je n’ai jamais tiré le diable par la queue. Elle a radicalement changé, je comprends mieux l’histoire du pauvre devenu riche. Elle va me faire penser à des choses auxquelles je ne voudrais pas me rappeler. Personne ne l’aimera mieux que moi, c’est ce qu’elle ignore. J’ai fait le con, mais je l’aimais très fort. J’ai été celui qui l’a choisie dans ses haillons, elle n’a donc pas à me classer dans le lot des matérialistes. Je suis loin d’être un gars matérialiste. Ces « grands » qu’elle fréquente aujourd’hui l’auraient rabaissé si elle était entrée dans leur maison en tant que servante. Moi je l’ai aimé sans tenir compte de son rang social. Au début j’avais de la peine pour elle, et cela s’est transformé en un grand amour. Je l’aime inconditionnellement, ne le voit-elle pas dans mes yeux quand je la fixe droit dans les yeux? Souvent je voudrais m’éloigner d’elle, mais c’est difficile, surtout qu’elle m’a donné une jolie héritière. Comment pourrais-je arrêter de l’aimer? Je ne sais pas quel sort elle m’a lancé, c’est la première fois que j’aime une fille de la sorte.
Je suis resté toute la journée au salon et c’est maintenant que Aïcha m’emmène ma fille. Je voulais me plaindre, mais je me suis retenu. Judia ne semble pas m’avoir oublié, elle m’a souri et je l’ai prise dans mes bras. Je commençais à regretter le fait d’avoir pris une semaine de congés, mais avec Judia dans les bras j’ai tout oublié. Rabi est très méchante avec moi.
Elle descend des escaliers plus belle que jamais, elle porte une longue robe noire perlée très sexy. La robe est fendue jusqu’à la cuisse. Mais où va-t-elle? Elle a refusé mon invitation au restaurant pour s’habiller de façon vulgaire! Je ne la laisserai pas sortir ainsi, qu’elle se change ou elle restera toute la nuit devant la télé en ma compagnie. Quand elle se rend à la cuisine, je suis encore choqué de voir tout son dos, cette tenue ne la met pas du tout en valeur. Cuisse, poitrine et dos à la vue de ces prédateurs dehors, je ne veux pas avouer mon échec. Depuis qu’elle a donné naissance à notre fille, sa poitrine a pris du volume, je l’avais remarqué, mais ce soir elle veut le montrer à tout le monde.
Quand elle arrive à notre niveau,

Moi: Où vas-tu?
Rabi: A la rencontre dont je t’avais parlé
Moi: Va te changer s’il te plaît
Rabi: Pourquoi donc?
Moi: Je n’aime pas ta tenue
Rabi: Pourtant moi je l’aime bien
Moi: Cette tenue n’est pas ….
Rabi: N’est pas comment?
Moi: Elle ne te met pas en valeur, quiconque te verra dans cette tenue ne te respectera pas
Rabi: C’est comme ça que les filles de mon âge s’habillent
Moi: Tu es différente de ces filles là
Rabi: N’oublie pas que ta très belle et charmante femme s’habille pire que ça
Moi: Mais tu n’es pas elle, tu t’es toujours respectée non?
Rabi: Oui, mais laisse moi aller à la rencontre, je suis déjà en retard
Moi: Et comment comptes-tu t’y rendre?
Rabi: A véhicule
Moi: Je n’ai pas vu ton chauffeur, ou bien tu as acheté le permis?
Rabi: Je ne te permettrai plus de m’insulter

Elle sort très rapidement et ferme la porte à clé, cette fille est en train de perdre la tête on dirait. Je ne la reconnais plus. Je décide de passer par la cuisine pour la rejoindre dehors, elle va m’entendre. Elle n’ira nulle part sans moi.

Halloween

Bonsoir, c’est Halloween et nos stars ont encore été généreuses avec nous en publiant les photos de leurs déguisements.

Comme vous le savez la fête folklorique Halloween est célébrée chaque 31 octobre. Sur leurs comptes personnels, plusieurs stars ont souhaité une bonne fête de l’Halloween à leurs fans en partageant leurs looks d’Halloween. Ariana Grande a publié une photo terrifiante qu a suscité de nombreuses réactions. Mais ma photo préférée reste celle de Selena Gomez, qui depuis des semaines publiait sur instagram des photos d’elle petite.

Chronique de Rabiatou: Chapitre 72

*[POINT DE VUE VIANNEY]*

Mes parents se disputent dans le salon du bas depuis plus d’un quart d’heure. C’est la première fois depuis ma naissance qu’ils le font. Je ne serai pas tranquille tant que je ne connaîtrais pas la raison de cette tension. Ma mère n’a jamais haussé le ton sur mon père, ça doit être grave. Je me chausse rapidement et descends. Je suis choqué de voir tout le personnel de la maison derrière la porte pour voir le spectacle qui se passe à l’intérieur. Ce n’est pas l’envie de les chasser qui ne m’a pas prise, mais je vais rester poli. Je ne voudrais pas créer une autre bagarre. Mais en me voyant, ils se sont éclipsés. Comme s’ils s’étaient donnés le mot.
J’entre et je trouve Chaida confortablement installée dans le canapé, pendant que mes parents sont debout. Cette fille a fait irruption dans nos vies pour nous créer des ennuis ou quoi? Si c’est à cause de moi que les parents se chamaillent, qu’ils me fichent la paix, je ne suis plus un gamin.

Moi: Mais que se passe t-il ici?

Ils ne m’entendent pas ou bien? Ils continuent de se crier dessus

Moi: VOUS ALLEZ ARRÊTER MAINTENANT!
Maman: Mon chéri, tu es là?
Moi: Oui, mais je ne veux plus que tu te mêles de mes histoires
Maman: Mais mon chéri!
Moi: Oui Maman, tu m’as très bien entendu
Papa: Si c’était de toi uniquement dont on parlait, cela m’aurait réjouit
Moi: Expliquez moi donc le problème
Maman: C’est trop grave (Pleurs).

Voir ma mère en larmes me fend le cœur. Elle est comme une pierre précieuse à mes yeux. Je la prends dans mes bras et lui demande de s’installer, et je lui sers de l’eau

Maman: Merci mon fils (snif)
Moi: Dis-moi ce qui se passe
Papa: Je pense que je vais me retirer, je n’en peux plus de toutes ces accusations
Moi: Non Papa, tu restes afin que l’on puisse résoudre ce problème une fois pour toute. C’est la première fois que je vois vous disputer, et ce sont les premières larmes de détresse de Maman que je vois. Elle a toujours été forte quelque soit le problème, mais celui-là doit être grave
Papa: C’est elle qui dramatise les choses
Moi: Qu’y a t-il Maman? J’espère que ce n’est pas à cause de moi que tu pleures!
Maman: Non mon bébé, c’est ton père
Papa: Je n’ai rien fait
Moi: Papa, laisse la parler s’il te plaît! Je t’écouterai après
Maman: Ton père déconne depuis toujours, tu le sais bien et c’est moi qui t’empêchait souvent de parler de ça. Mais cette fois il a débordé les limites
Papa: Mais chérie, je te dis que je n’ai rien fait
Moi: Laisse la parler s’il te plaît Papa! Tu auras le temps de le faire
Papa: Ok
Moi: Mais si ça ne concerne pas cette fille, le mieux serait de lui demander de rentrer chez elle
Maman: C’est elle la victime
Papa: La victime c’est moi
Moi: Attendez! Mais attends Maman! Je ne sais pas ce qui se passe ni ce qui s’est passé, mais ne me dit pas que tu crois plus aux paroles de cette menteuse
Maman: Cette menteuse comme tu l’appelles souffre depuis le premier jour où elle a foulé le seuil de cette porte. Elle ne peut plus respirer à cause de ton père, elle m’a même demandé de lui chercher un autre endroit où elle fera son stage
Moi: (Rires). Tu es si naïve à ce point Maman?
Maman: Chaida est comme ma fille
Moi: Et Papa est ton mari, vous êtes mariés depuis 30 ans et vous vous connaissez depuis une cinquantaine d’années. Vous avez grandi ensemble, n’est-ce pas ce que tu nous a dit?
Maman: Oui
Moi: Et pourquoi crois-tu aux paroles de cette fille que tu connais à peine?
Maman: Parce que je connais très bien ton père
Moi: Il ne fallait donc pas te marier à lui si tu ne lui fais pas confiance
Maman: Depuis quand prends-tu La Défense de ton père?
Moi: Je suis du côté de la raison
Maman: Et cette fille qui est harcelée moralement et même physiquement? Ton père a abusé d’elle
Moi: (Rires). Tout comme moi qui ai abusé d’elle quand j’étais ivre mort
Maman: Je sais que tu ne te saoules jamais mon fils
Moi: Et pourquoi croire de nouveau aux paroles d’une fille qui t’a déjà menti?
Maman: (rien)
Papa: Merci de me défendre fiston. Raccompagne cette salope à la porte. ET QUE JE NE TE REVOIS PLUS DANS MA MAISON!
Chaida: Je suis désolée (avec une petite voix)
Papa: FOUS LE CAMP!

J’active rapidement mon Dictaphone pour enregistrer ma conversation avec Chaida à son insu.
Je fais sortir sa mobylette et elle vient m’étreindre. Je la laisse faire, car elle va finir par me lâcher

Chaida: Pourquoi ne veux-tu pas de moi?

Elle me lâche et repose la même question

Moi: Je ne sais pas
Chaida: N’ai-je pas encore magnifique?
Moi: Si, très magnifique je dirai
Chaida: Et alors mon chou?
Moi: C’est pas ce que je recherche chez une femme
Chaida: Mais ce n’est pas ce que ta mère m’a dit
Moi: Maman ne sait rien. Ma copine avait un corps de mannequin et celle avant elle était plus en forme que toi
Chaida: Je suis belle, tu es beau, nous formons un beau couple tous les deux
Moi: Dis-moi, qu’est-ce qui s’est passé entre mon père et toi?
Chaida: Vu que tu ne veux pas femme cadeau, ton père veut tenter sa chance
Moi: Ah bon?
Chaida: Oui, il m’a dit qu’il m’aimait et qu’il voulait que je devienne sa maîtresse vu qu’il n’en a plus
Moi: Mon père t’a dit cela?
Chaida: Si non, comment ai-je appris qu’il n’a plus de maîtresse?
Moi: Cela m’étonne de mon père
Chaida: Il s’est ouvert à moi comme jamais, s’il n’était pas âgé et marié je n’aurais pas hésité à te laisser pour lui.

Je suis très choqué. Moi qui ai pris La Défense de mon père.

Chaida: Je sais que tu as renoncé à épouser sa maîtresse
Moi: Ok, au revoir
Chaida: Bébé!
Moi: Ne mets plus les pieds ici!

Dans ce cas ma mère avait raison, et pourquoi ai-je donc défendu mon père sans avoir écouter Maman. Je me dirige dans ma chambre pour ne pas devoir affronter le regard de mon père. Comme je regrette. Je n’aurais pas dû me mêler de cette histoire. Je risque de ne pas me rendre à la soirée de Kenneth, après toutes ces situations que j’ai vécu depuis hier. J’ai surpris une discussion entre Lauriane et son petit ami. Elle veut me soutirer de l’argent afin de le faire partir à l’extérieur. J’ai donc renoncé à me rendre à la soirée avec elle.

On frappe à ma porte et j’ordonne à la personne d’entrer

Papa: Merci d’avoir été de mon côté
Moi: Ne me remercie pas, je regrette de l’avoir fait. Je n’aurais pas dû te faire confiance. Papa, quand vas-tu changer?
Papa: Je suis innocent mon fils
Moi: Chaida m’a tout raconté
Papa: Et tu la crois?
Moi: Oui, elle dit la vérité
Papa: C’est une menteuse
Moi: Mais elle n’a pas menti cette fois
Papa: Que t’a t-elle dit?
Moi: J’ai appris que Lola était ta maîtresse
Papa: Et c’est elle qui te l’a dit?
Moi: Non
Papa: Tu sais ce qu’elle m’a fait?
Moi: Papa, je t’ai assez écouté. Je suis déçu
Papa: Laisse-moi te raconter
Moi: Oui, je t’écoute!

*[POINT DE VUE JUDE]*

Rabi a encore disparu de la maison, et cette fois avec Judia. Je suis venue passer quelques temps avec elles, et Rabi se permet de me négliger. A midi, la cuisinière m’a invité à manger et je l’ai fait tout seul. Je n’en pouvais plus de rester figé tout seul devant la télé.
Je décide de lui lancer un coup de fil

Rabi: Allô?
Moi: Ça va?
Rabi: Oui. Et toi?
Moi: Ça va. Je peux savoir où vous êtes?
Rabi: Tu me vouvoies maintenant?
Moi: Non, je parle de toi et Judia
Rabi: Judia est avec Aïcha, moi je suis au salon
Moi: J’y suis depuis deux heures et je ne te vois pas
Rabi: Je suis au salon de coiffure
Moi: Ok, tu te fais belle pour moi?
Rabi: Je vais à une soirée entre filles
Moi: Tu as de nouvelles amies?
Rabi: Ce ne sont pas des amies, nous sommes dans un même groupe whatsapp
Moi: Pourquoi ne me dis-tu pas la vérité? Je t’ai entendu parler à une voix masculine
Rabi: Je ne suis ni ta femme ni ta copine, alors arrête de faire le jaloux
Moi: Tu n’es pas sans savoir que c’est toi que je veux, tu occupes toutes mes pensées
Moi: N’est-ce pas les paroles d’une chanson?
Jude: Arrête ça s’il te plaît
Moi: Je sais que c’est parce que maintenant j’ai de l’argent, je suis devenue présentable comme Naomi. Du coup tu n’as plus honte de moi, sinon tu avais peur de ce que diront les voisins si tu m’épousais. Tu es marié, respecte ta femme
Moi: Rabi!
Rabi: Et même si tu étais célibataire, je ne retournerai jamais avec toi. Je ne ferai plus jamais cette erreur. On ne dit jamais jamais, mais mets-toi dans la tête que dans une autre je t’éviterai
Moi: Nous avons un joli bébé, le plus beau bébé du monde. Elle est le fruit de notre amour
Rabi: Le fruit de ma naïveté oui!
Moi: Tu le choques là! Qu’ai-je fait de mal?
Rabi: Ce n’est pas à moi de te dire, tu as peut-être perdu la mémoire. Je suis en train de rentrer, tout le monde me regarde, raccroche s’il te plaît
Moi: Tu aimes beaucoup Judia non?
Rabi: Plus que ma vie
Moi: Et pourquoi dis-tu qu’elle est une erreur?
Rabi: Parce qu’elle l’est, elle aurait dû naître dans d’autres conditions
Moi: Je suis sans voix
Rabi: J’arrive, je suis à pied, mais serai là dans quelques minutes. On en parle quand je serai à la maison
Moi: Ok.

Je n’ai jamais autant souffert de ma vie, toutes les filles que je voulais, je les ai toujours eu. Et pourquoi Rabi se joue les dures avec moi? J’ai été un idiot, mais je ne le suis plus. Je me suis rangé et ne veux plus me séparer de ma femme et de ma fille. Je veux que nous fondons une très belle famille et heureuse.